A l’ère digitale, les compagnies d’assurance performantes ne se contentent plus seulement d’acquérir une palette de technologies toujours plus large. Elles savent désormais que la mutation de l’assurance passe par les individus. C’est ce que confirme l’étude Vision Technologique 2016 d’Accenture, dans laquelle nous décrivons les transformations en cours et les modèles gagnants. Ce sont ces idées que je vais développer dans cet article.

Dans un monde en mutation, on peut croire que les technologies vont résoudre tous les problèmes. Pourtant, dans la Vision Technologique 2016, nous avons porté notre regard au-delà des technologies pour voir comme elles affectent et donnent du pouvoir aux individus, pas seulement les clients ou les partenaires, mais aussi un nouveau genre d’employés qui affichent une vision et des aspirations très différentes.

La génération digitale native demande un monde du travail façonné selon ses désirs et ses besoins. Les technologies collaboratives reconfigurent les règles ancestrales de l’emploi. L’engouement vers les emplois freelance et les emplois multiples remodèlent la main-d’œuvre.

Pour une industrie traditionnelle comme l’assurance, où les activités sont divisées en silos et où la structure hiérarchique pyramidale est toujours en vigueur, le choc de la culture digitale en cours est inévitable.

Il ne s’agit donc pas de compiler de plus en plus de données ou d’acquérir des technologies innovantes. Au final, il faut être en mesure de comprendre les besoins et les comportements des consommateurs. Le véritable facteur de décision dans une période où l’intelligence est reine sera la capacité d’une compagnie d’assurance à faire évoluer sa culture interne, avec deux objectifs :

  • Tirer le meilleur des nouvelles technologies,
  • pour intégrer les stratégies commerciales qui en découleront.

Il n’y a pas de miracle. Il serait hasardeux de relever des défis du monde digital d’aujourd’hui en pariant uniquement sur l’utilisation massive de technologies ou le remplacement de l’humain par des machines.

Les compagnies d’assurance doivent permettre aux individus – consommateurs, collaborateurs et partenaires – de faire plus avec la technologie. Elles devront inventer une nouvelle culture d’entreprise, qui utilise la technologie pour donner aux collaborateurs les moyens de s’adapter, d’apprendre, de créer de nouvelles solutions. Seuls des employés agiles permettront de générer des changements radicaux.

À une époque où la technologie capte toutes les attentions, les véritables leaders seront ceux qui placeront le capital humain à la première place. Les assureurs les plus performants, ceux qui vont réussir au cours de la prochaine génération, devront compter sur deux maillons essentiels, la culture digitale et le talent. L’emprise croissante de l’univers digital va faire apparaître de vrais critères de différenciation entre les assureurs.

Dans mon prochain post, je décrirai plus en détail les cinq tendances qui vont réinventer le monde de l’assurance.

Pour en savoir plus :

Visiter : La Vision Technologique 2016 d’Accenture pour le secteur de l’assurance

Télécharger l’infographie : La Vision Technologique 2016 d’Accenture pour le secteur de l’assurance

Lire l’étude complète :  Accenture Technology Vision for Insurance 2016

TECHNOLOGY VISION FOR INSURANCE 2016 REPORT

Learn more about this year's insurance trends in the Technology Vision for Insurance 2016 which takes a look at the primacy of people in the digital age.

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *