La question du retour sur investissement est au cœur de la problématique de l’analytique. C’est la raison pour laquelle nous y réfléchissons et prenons le temps d’enquêter sur les manières de l’utiliser. Bonne nouvelle : les compagnies d’assurance sont bien parties. Néanmoins, elles ont besoin de passer à la vitesse supérieure.

Deux choses à savoir :
• Les assureurs ont déjà, souvent, toutes les données dont ils ont besoin. Elles ne sont peut-être pas toutes centralisées au même endroit, mais les outils analytiques se perfectionnent dans l’objectif de les rassembler.

• Les assureurs doivent reconnaître qu’une des seules choses qui les freine est leur réticence à l’innovation, couplée au retard pris pour créer des modes opérationnels nouveaux qui suppriment les silos. Le succès de l’analytique viendra dès que les entreprises se verront comme une entité et développeront des programmes ambitieux ciblant des bénéfices à court et long terme.

Parallèlement, les assureurs doivent aussi s’inspirer d’autres secteurs pour trouver de nouvelles idées. Car après tout, les attentes de leurs clients sont aussi façonnées par leur quotidien, en dehors même de l’assurance.

Nous avons identifié sept facteurs clés de réussite pour les assureurs :

  • Changer de mode opérationnel
  • Intégrer l’analytique dans les processus métiers
  • Construire un argumentaire commercial solide
  • Mettre en œuvre un programme audacieux de R&D/Innovation
  • Affronter les défis technologiques
  • Créer un effet de levier à partir du Big data
  • Initier des projets pilotes et des « Proof Of Concept ».

Notre étude « Achieving Payback in Insurance Analytics » examine en profondeur ces facteurs de succès.

Je vous quitterai sur cette réflexion : l’assurance peut récolter les bénéfices de l’analytique qu’elle souhaite. C’est une opportunité pour les assureurs visionnaires qui perçoivent le rôle clé que l’analytique peut avoir dans l’amélioration de leur métier et la construction de bases solides pour leur croissance.
Il ne reste plus qu’à la saisir.

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *