Pour les derniers billets de cette série sur l’épargne retraite, je me suis concentré sur les types de changements que les assureurs doivent adopter alors même qu’ils constatent leur incapacité à attirer et fidéliser leurs clients autour des produits de retraite. Des produits plus simples, plus innovants, des conseils sur-mesure, une optimisation des big data et des changements dans la structure du secteur sont des points primordiaux. Le dernier de ma liste est le recentrage des compagnies d’assurance sur le client.

La plupart des compagnies d’assurance sont auto-centrées. Elles contrôlent comment leurs produits sont créés, promus, sélectionnés et vendus. Les prises de décisions sont limitées et filtrées. Pourtant, les clients ont montré leur préférence pour les entreprises dont les business models sont plus ouverts et flexibles ; en somme, pour celles sur lesquelles ils peuvent influer.

Ils adhèrent au triple bilan, au RSE, où les enjeux environnementaux et sociaux sont plus importants que les objectifs financiers de l’entreprise.

Beaucoup de start-ups ont pris conscience de cette nécessité de se recentrer sur le client, et capitalisent dessus à travers des initiatives de crowd-funding, crowd-innovation, recommandations et crowd-vertising. Leur business model révèle une volonté de s’aligner sur des choses qui importent d’abord aux clients (bonheur, prospérité et bien-être) plutôt que services (revenus et profits). Beaucoup d’entreprises gagnent ainsi plus rapidement en popularité.

Cette tendance s’appuie sur de nouvelles réglementations qui transfèrent le pouvoir des compagnies d’assurance aux clients.

En surface, il apparaît que les changements dont j’ai discuté dans mes derniers billets se font au détriment des compagnies d’assurance. En réalité, ce n’est que le modèle traditionnel qui est daté et mis à l’index. Ce ne sont que les assureurs centrés sur l’entreprise, conservateurs et inflexibles qui seront laissés de côté. Pour ceux qui pourront adapter leurs stratégies, et leurs modèles de systèmes opérationnels à un marché en pleine évolution, le futur s’annonce très prometteur.

Le tout est d’être de plus en plus pertinent. Dans mon prochain billet, j’énumérerai les quatre choses les plus importantes dont les assureurs ont besoin pour garantir leur pertinence future. Pour en savoir plus, vous pouvez retrouver mes billets précédents ici.

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *