Ceci est le dernier billet de la série qui expliquait le repositionnement nécessaire que les assureurs doivent opérer pour récupérer les faveurs de leurs clients se préparant pour leur retraite.

Il est désormais clair que la plupart des assureurs ont échoué à s’adapter aux changements qui ont lieu autour d’eux. Par conséquent, les clients recherchent des alternatives pour répondre à leurs besoins, et s’intéressent notamment à une nouvelle série de concurrents potentiels les invitant à considérer un panel de nouveaux produits.

Aucune de ces start-ups n’a vraiment créé de raz-de-marée individuellement, mais ensemble, elles grandissent, en nombre et en taille, ce qui n’est pas le cas de la plupart des assureurs. Comme pourrait le dire un analyste du secteur : « Ensemble, elles menacent de grignoter, petit à petit, les parts des assureurs, jusqu’à leur mort. »

Les assureurs peuvent agir pour défendre et élargir leur part de marché en profitant de la vague des produits de retraite. Comme je l’expliquai lors de mes derniers posts, les étapes importantes sont :

  1. 1.L’offre d’une expérience sur-mesure, répondant aux attentes des clients et qui les différencie des concurrents.
  2. 2.La collaboration avec des régulateurs pour conduire des innovations offrant de réelles valeurs aux clients.
  3. 3.L’exploration du potentiel d’un écosystème délivrant un plus large panel d’offres, répondant directement aux besoins et aspirations des clients.

EpargneRetraite blog 9Cela les mettra dans une position de force pour attirer et fidéliser les clients qui se demandent quel assureur est le mieux équipé pour répondre à leurs besoins en matière de produits de retraite. Le changement ne sera pas aisé. Cependant, les assureurs qui n’y parviendront pas se retrouveront dans une position défensive, alors que les clients du monde entier commencent à récupérer leurs économies Retraite.

Si vous souhaitez plus d’information sur le sujet, vous pouvez télécharger le point de vue ici. Vous pouvez également retrouvez l’ensemble de mes billets précédents ici.

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *