En France en 2015, une quinzaine d’acteurs se concurrencent le marché de l’autopartage. Le leader français Drivy vise ainsi 2 à 3 millions d’adhérents à ses services d’ici trois ans. La montée en puissance de ce nouveau marché représente de vraies opportunités que les assureurs ont commencé à explorer.

Décider s’il faut s’y impliquer, et comment, requiert de se poser d’abord quelques questions de base :

Quelle opportunité représente ce marché ?
Quelle est sa taille actuellement et quelles sont ses projections de croissance ? L’idée de louer sa voiture gagne du terrain et le potentiel de développement de ce type de service est sérieusement étudié. Quelle part du chiffre d’affaires pourrait revenir aux assureurs ?

Quels sont les besoins du marché ?
Les entreprises d’autopartage et les locataires de voitures attendent de la part des assureurs des solutions adaptées à leurs business models et leurs risques spécifiques. Il faut donc travailler à partir de cette base potentielle de clients pour élaborer de nouvelles solutions et des produits en phase avec leurs besoins.

Quels types de données sont requis pour évaluer précisément le risque, et où se procurer ces données ?
Les entreprises d’autopartage recueillent déjà des données sur les propriétaires et conducteurs de voitures. En outre, les évaluations effectuées par ces derniers fournissent des informations supplémentaires précieuses que n’ont habituellement pas les assureurs. Il faut donc voir avec ces jeunes entreprises quels sont les types de données disponibles qui peuvent être stockées, comment les recueillir et enfin comment les traiter.

Lead the Pack or Follow the Leader: Insuring Risk in the Sharing Economy (Cover)Comment utiliser les données pour évaluer si le marché de l’autopartage est en cohérence avec votre propension au risque ?
La plupart des compagnies d’assurance ont une grille d’évaluation des risques bien définie sur laquelle elles communiquent. Par sa nature spécifique, l’autopartage ne correspond pas nécessairement à une catégorie de risques préétablis. C’est en évaluant soigneusement le potentiel du marché et les données disponibles, que les assureurs pourront alors déterminer si ce marché représente des opportunités

Contactez-moi pour en savoir plus sur l’économie du partage.

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *