La mise en place des normes IFRS 17 pour la valorisation des passifs d’assurance va introduire de nouveaux challenges dans le processus de reporting comptable, à la fois sur un plan opérationnel pour la mise en œuvre et sur le plan du pilotage par la suite.

Challenges opérationnels et techniques :

  • Classification des produits d’assurance / réassurance / d’investissement
  • Détermination de la frontière de contrats
  • Choix d’unité de mesure (contrat onéreux, agrégation, données historiques, etc.)
  • Mise en place d’un modèle comptable approprié par business (approches BBA, PAA, FVA, ajustements)
  • Adaptation des modèles actuariels de projection (modèle ALM, gestion de primes par génération, traitement de la CSM Contractual Service Margin, gestion du P&L)
  • Récupération de données : granularité, maille, etc. (processus de construction des model points de passif)
  • Traitement de l’In-force en phase de transition
  • La génération des scénarios économiques Market Consistent (Prime d’illiquidité vs Market consistency, écart de convergence « IFRS 9 », etc.)
  • Adaptation des modèles Solvabilité 2 (Mise à niveau des filiales sans expérience S2)
  • Mise à niveau des systèmes comptables pour la gestion multinorme
  • Conduite du changement (formation, expertise, etc.)

Challenges en termes de pilotage

  • Prise en compte de changements fondamentaux dans l’évaluation du Compte de Résultats, rendu plus volatile
  • Intégration dans le pilotage d’intégrateurs plus volatiles (résultats, ROE) Des changements profonds dans la présentation des états financiers (Bilan, Compte de résultats)
  • La gestion complexifiée du reporting et de la communication financière (explication des écarts et des mouvements du P&L ou du Net Asset Value, communication avec les investisseurs, les analystes, le régulateur)
  • Impact sur la Conception des produits, tarification, organisation et gouvernance, gestion des portefeuilles de contrats.

En collaboration avec Makram Ben Dbabis, Senior Manager du Groupe de Compétence Actuarielle Accenture.

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *