Précédemment sur ce blog, j’ai décrit comment les assureurs se dirigeaient vers des modèles de distribution multicanaux. Aujourd’hui, je veux souligner à quel point les assureurs sont en train de reconnaître l’immense potentiel des objets connectés (IoT) dans le monde entier. Mieux, ils préparent toute une gamme de produits incorporant des dispositifs connectés, destinés à être commercialisés dès cette année.

Au cours des douze derniers mois, le développement de produits connectés a triplé, selon une récente étude d’Accenture. En outre, 44% des assureurs que nous avons interrogés pensent que les dispositifs connectés vont entraîner une croissance rapide de leurs revenus dans les trois prochaines années.

De nombreuses compagnies d’assurance sont engagées dans cette voie. Plus de 60% des 414 cadres dans l’assurance que nous avons contactés ont déjà lancé ou sont sur le point de le faire des solutions incluant un dispositif connecté. Il s’agit là d’une progression spectaculaire par rapport à l’an dernier. Une enquête similaire initiée par Accenture en 2014 montrait en effet que 78% des assureurs n’avaient alors aucun projet dans ce domaine.

Comme on le voit sur ce schéma, différentes lignes de métier chez les assureurs se sont emparées du sujet.

Post 3 - Image

La raison en est simple. Toutes ces innovations constituent une opportunité sans précédent d’accroître les profits et de générer de nouvelles affaires. Dans le même temps, les assureurs vont grimper dans la chaîne de valeur. Ils vont aider leurs clients à éviter des pertes au lieu de se contenter comme jusqu’à présent de les indemniser en cas de sinistre. Dans un marché de commodités, comme l’assurance auto et habitation, c’est très incitatif.

Les objets connectés vont notamment permettre :

  • de faire remonter des renseignements précieux sur les clients.
  • de leur proposer des produits et services plus personnalisés.
  • de communiquer plus souvent avec eux et avec des messages plus positifs.

 Un axe incontournable

Proposer des produits et des services basés sur l’IoT figure désormais clairement comme une des deux priorités d’investissements des assureurs, au côté du renforcement des capacités d’analyse des données. Parfaitement complémentaires, ces deux technologies vont permettre aux assureurs d’acquérir une meilleure compréhension des assurés.

Reimagining-Insurance-Distribution-Small_NewS’engager dans cette voie demande du temps et de l’argent. La complexité de la proposition de valeur implique de nombreuses fonctions, comme la fixation du prix, la relation commerciale, la recherche de partenaires et l’innovation. Les assureurs qui ratent le coche risquent de se retrouver marginalisés.

Les compagnies doivent donc évoluer et définir une stratégie claire afin de tirer le plus de bénéfices des objets connectés. Elles vont devoir sélectionner un modèle opérationnel robuste qui leur fournit les moyens d’offrir à leurs clients une gamme attrayante de produits et services connectés. Pour y parvenir, elles n’échapperont pas à des partenariats stratégiques et à des écosystèmes partagés.

Dans mon prochain post, je verrai comment les assureurs tirent parti de la technologie digitale pour placer les consommateurs au cœur de leurs réseaux de distribution.

En savoir plus:

Lire Repenser la Distribution d’Assurances

Voir l’infographie Repenser la distribution d’assurances

Lire Reimagining insurance distribution

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *