En  continuant à parcourir les principaux résultats de notre Étude sur l’innovation digitale, il me semble extrêmement positif que les assureurs voient dans la transformation digitale un levier de croissance.

Cette deuxième conclusion majeure de l’Étude sur l’innovation digitale est tout aussi réjouissante : Les assureurs voient leurs investissements digitaux des accélérateurs de croissance. Les assureurs IARD attendent de leurs initiatives numériques qu’elles engendrent une croissance supplémentaire de 5% de leur chiffre d’affaires sur les trois prochaines années, tandis que les compagnies d’Assurance Vie se fixent un objectif encore plus ambitieux (7%).

Je reviendrai sur ce point dans une prochaine chronique. Pour l’instant, je dirais simplement que ces prévisions de croissance paraissent en fait plutôt timides, étant donné le potentiel de création de valeur du digital.

Autre résultat très intéressant, les responsables interrogés s’attendent à voir les assureurs existants qui innovent, prendre davantage de  part de marché que les nouveaux entrants issus d’autres secteurs. De même, 29 % des répondants s’attendent à une croissance de leur primes liée au développement de leur clientèle grâce à l’exploitation des canaux digitaux.. Cela montre que, quelles que soient les craintes des assureurs face à de nouveaux concurrents ou leurs difficultés à relever le défi posé par des systèmes ou processus anciens, ceux-ci reconnaissent que la transformation digitale peut dégager une valeur non négligeable sous forme de croissance des parts de marché et du chiffre d’affaires.

 

Figure 3  – Le digital est associé à la croissance

JFGasc - Figure 3 - Apr2 blog

 

Les retombées positives potentielles ne se limiteront bien entendu pas aux assureurs mais concerneront également leurs distributeurs. De fait, les compagnies attendent de leurs distributeurs performants qu’ils surfent eux aussi sur la vague du numérique. Elles escomptent qu’une gestion optimisée des données clients aura un impact positif majeur sur la capacité des intermédiaires à trouver et à convertir de nouveaux prospects ou encore à améliorer leurs taux de vente croisée ou incitative.

Les assureurs voient par ailleurs les intermédiaires performants tirer parti des capacités des centres d’appels et des systèmes en libre-service, grâce aux nouveaux outils numériques qui permettent d’améliorer l’efficacité des ventes et de réduire les coûts.

En fait, les assureurs pensent faire bénéficier en priorité leur réseau actuel d’agents, de courtiers et autres intermédiaires de leurs initiatives et investissements dans le domaine du numérique : c’est ainsi que 64 % d’entre eux prévoit d’investir en priorité dans la digitalisation de leurs canaux traditionnels.

La prochaine fois, nous aborderons le dernier – et, à mon sens, le plus important – des principaux résultats de l’étude.

Pour en savoir plus sur l’Étude sur l’innovation digitale Accenture – Saisir les opportunités de la transformation digitale :

Voici d’autres articles sur le sujet qui pourront vous être utiles :

Accenture 2013 Consumer-Driven Innovation Survey: Playing to win

The Client-centric Insurer in the Digital Era

Doubler son résultat net : comment les assureurs les plus performants peuvent extraire la valeur de leur transformation digitale

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *