Insurance Blog | Accenture

Les acteurs de l’assurance sont soumis à une pression croissante de leurs différentes parties prenantes pour qu’ils poursuivent la transformation durable de leurs activités, traduisant une meilleure prise en compte des enjeux sociaux et environnementaux contemporains. En capitalisant sur les programmes engagés ces dernières années, il semble désormais impératif d’accélérer pour identifier et saisir les opportunités émergeantes amenant à développer des modèles plus pérennes, à créer de la valeur sociale ou encore à générer de nouvelles sources de revenu. 

Cet article est le 1er chapitre d’une série où nous détaillerons notre vision des transformations qui pourraient être menées par les assureurs, comment les structurer et les opérer. 

UNE TRANSFORMATION RESPONSABLE DEVENANT INÉVITABLE POUR LES ASSUREURS 

Alors que les attentes des consommateurs en termes de RSE sont de plus en plus fortes, et malgré l’avance des assureurs français sur leurs concurrents à travers le monde, certains assureurs renvoient encore trop souvent une mauvaise image que ce soit sur l’éthique de leurs pratiques ou leur impact environnemental. 

La nouvelle génération de clients, Millenials et Génération Z, exerce une pression sans précédent sur les entreprises de tous secteurs d’activité afin qu’elles prennent des engagements forts pour améliorer leur impact environnemental et sociétal. En France, ils sont particulièrement critiques à l’égard des assureurs : plus de 50% estiment que les pratiques des assureurs français ne sont pas éthiques ou ne sont pas écoresponsables¹ (vs. moins de 30% dans le monde). Plus d’un tiers des consommateurs choisissant déjà leurs marques en fonction de leur impact sociétal et environnemental², le portefeuille clients des assureurs est à risque s’ils n’agissent pas pour faire évoluer leur image. 

Au-delà du risque d’image, le business modèle des assureurs est fragilisé par de nouveaux risques émergeant liés au réchauffement climatique ou à la mobilisation de nos sociétés sur les sujets environnementaux. 

Les études menées par les organismes de contrôle et régulation financière³ montrent que le changement climatique induit trois classes de risques émergeants pour les activités assurantielles : les risques « physiques », les risques « de transition » et les risques « juridiques et de réputation ». Chacun de ces risques a des conséquences aussi bien sur le passif des assureurs – les résultats de souscription – que sur l’actif – les investissements 

[Cliquer sur l’image pour l’agrandir]

LES ENJEUX RSE PERMETTENT DE SAISIR DES OPPORTUNITES DE DEVELOPPEMENT 

Il n’y a pas de secteur d’activité où les intérêts RSE et les intérêts commerciaux sont plus alignés que dans l’assurance. L’assureur monétisant les risques économiques, de sécurité ou de santé, sa profitabilité est directement liée aux conditions sociétales. 

Ainsi, les problématiques sociales et environnementales ne doivent pas être vues uniquement comme génératrices de risques. Elles présentent l’opportunité de créer de nouvelles sources de valeur à 360° (profitabilité, durabilité et croissance) à travers la conception de nouvelles offres : adresser de nouveaux marchés, couvrir de nouveaux usages ou rendre plus vertueuses des offres existantes. 

Près de 11 millions de français sous le seuil de pauvreté en 2021⁴ (soit 18,5% de la population) sont forcés de faire des arbitrages sur les dépenses et en particulier sur l’assurance : 800 000 conducteurs roulent sans assurance⁵3 millions de français ne possèdent pas de complémentaire santé⁶, …. En plus de l’impact social et des bénéfices en image de marque, développer des produits inclusifs apportant une proposition de valeur différente pour ce segment de potentiels clients constitue une source de revenus potentiels pour les assureurs.

Fort de ce constat, le courtier Solidaire Assur⁷ propose des offres d’assurance santé aux populations fragiles, notamment aux personnes isolées. 

En tant que moteur de l’économie, le secteur de l’assurance doit jouer un rôle dans la transformation de nos sociétés en favorisant une consommation plus durable (économie de l’usage, économie circulaire…), ou encore en accompagnant les nouvelles formes de travail (entrepreneurs, freelances, travailleurs à la demande, …). Ces tendances sont l’opportunité de développer de nouvelles garanties pour des risques émergents mais aussi de faire évoluer les offres existantes. 

Ainsi, l’assureur MAIF⁸ propose à ses assurés de réparer leurs véhicules accidentés avec des pièces recyclées afin de réduire leur empreinte environnementale et de développer l’emploi local, tout en réduisant les coûts. 

Enfin, les compagnies d’assurance peuvent développer de nouveaux modèles de prévention permettant d’inciter leurs clients particuliers à adopter des comportements plus vertueux (empreinte environnementale, maintien de la santé, gestion des finances…), ayant un impact positif à la fois pour l’assureur, l’assuré et la société dans son ensemble. Au niveau des entreprises, les assureurs peuvent accompagner leurs assurés dans la mise en place de stratégies d’ajustement afin de prévenir le risque de transition. 

Répondant à cet enjeu de la prévention, Generali⁹ a mis en place Vitality avec l’aide d’Accenture, proposant à ses assurés un programme de prévention adaptatif pour favoriser l’adoption de comportement vertueux. 

METTRE EN ŒUVRE UNE TRANSFORMATION DURABLE NÉCESSITE UNE APPROCHE STRUCTURÉE 

En raison de leur rôle de « Protecteur de notre futur », les assureurs doivent aborder la durabilité non seulement dans leurs propres opérations, mais aussi comme un accélérateur des modèles d’économie durable de leurs parties prenantes. 

Cette complexité des enjeux est résumée par la Charte RSE de la Fédération Française des Assureurs organisée en 3 piliers : Assureur Responsable, Investisseur Responsable, Employeur Responsable. 

Depuis de nombreuses années, les assureurs ont démarré des initiatives sur ces 3 piliers, dont nous rappelons quelques exemples¹⁰ marquants ci-dessous. De plus, la plupart des assureurs français ont aujourd’hui défini leur raison d’être et leur stratégie RSE, en avance sur la moyenne des assureurs à travers le monde. 

[Cliquer sur l’image pour l’agrandir]

Ces premières étapes sont nécessaires, mais ne permettent pas à elles seules d’adresser l’ensemble des enjeux. C’est pourquoi Accenture suggère d’adopter une approche structurée, permettant de décliner opérationnellement la stratégie et de piloter la transformation responsable de la compagnie. 

[Cliquer sur l’image pour l’agrandir]

 

Dans notre prochain article, nous verrons comment les assureurs peuvent ancrer la durabilité dans leur modèle opérationnel, avant de nous pencher ultérieurement sur la transformation des offres. En attendant ce prochain point de vue sur le secteur de l’assurance, n’hésitez pas à consulter les autres analyses Accenture sur le développement durable, comme Tenir les promesses de la durabilité, et à nous contacter. Nous serons ravis d’échanger avec vous sur ce sujet qui nous passionne. 

Cet article a été coécrit avec : Soukaina Gharbi, Adrien Perrin, Glenn Coquelle 

Vous avez une question ? Contactez :

@Eric Margaria – Senior Manager, Secteur de l’Assurance  

@Soukaina Gharbi – Manager, Secteur de l’Assurance

@Adrien Perrin – Consultant Senior, Secteur de l’Assurance  

@Glenn Coquelle – Consultant Junior, Secteur de l’Assurance  


[1] Accenture Consumer Survey Insurance 2021

[2] https://www.unilever.com/news/press-releases/2017/report-shows-a-third-of-consumers-prefer-sustainable-brands.html

[3] Task Force on Climate-related Financial Disclosures, Autorité de contrôle prudentiel et de résolution

[4] https://www.francetransactions.com/le-saviez-vous/combien-de-pauvres-en-france.html

[5] Baromètre annuel de la non-assurance, Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages

[6] https://www.latribune.fr/economie/france/mutuelles-3-millions-de-francais-n-ont-toujours-pas-de-complementaire-sante-812950.html

[7] https://solidaire-assur.org/

[8] https://entreprise.maif.fr/actualites/2021/reseau-recyclage-pieces-auto

[9] https://www.generalivitality.com/fr/fr

[10] https://www.wakam.com/presse-wakam-devient-societe-a-mission/
https://www.aviva.fr/documents/professionnel/Fiche-labellises-RSE.pdf
https://youmatter.world/fr/axa-investissement-socialement-responsable-developpement-durable/
https://www.cnp.fr/le-groupe-cnp-assurances/newsroom/communiques-de-presse/2020/cnp-assurances-met-en-place-un-dispositif-de-gouvernance-de-l-ethique-de-l-intelligence-artificielle