Accenture Insurance Blog

Parce qu’ils sont utilisateurs d’un nombre très importants de données, la technologie « Big Data » peut offrir de nombreuses opportunités aux fonctions Finance et Risques, parmi lesquelles on peut citer : 

  • L’aide à la prise de décision fondée sur les données : La disponibilité en temps voulu de grandes quantités de données de différentes natures permet une prise de décisions basée sur une masse d’éléments fiables et factuels.
  • L’amélioration de la productivité et de l’efficacité : La capacité à traiter de gros volumes de données non structurées à moindre coût, associée à l’automatisation de tâches manuelles de préparation et de restitution des informations est un facteur d’accélération.
  •  La mise en lumière de nouvelles opportunités business : Des corrélations peuvent apparaître de la masse des données exploitées et ces informations peuvent être utilisées par les Directeurs Financiers, des Risques ou du Contrôle de Gestion pour enrichir leur rôle de partenaire du Business en apportant leur éclairage sur les activités métiers et les opportunités qu’elles recèlent.
  • Le contrôle des risques et la conformité règlementaire : La mise en place d’une architecture applicative permettant d’optimiser la réponse aux besoins existants et de pouvoir s’adapter de manière plus rapide et à moindre coût aux évolutions des besoins métiers et aux nouvelles exigences réglementaires.

Une architecture informatique de type Big Data repose sur un certain nombre de composants permettant d’exploiter l’ensemble des données contenues dans les systèmes existants :

  1. Data Lake: Les données issues des systèmes existants sont collectées de manière exhaustive et à la source des systèmes dont elles sont issues.
  2. Moteurs : Les données sont classées, regroupées, enrichies par des algorithmes et des programmes spécifiques visant à produire des analyses et restituer des résultats.
  3. Présentation : Les utilisateurs accèdent aux informations via des requêtes et par consultation des rapports et autres tableaux de bords restituant les informations de manière accessible et graphique.

Quel chemin de transformation pour devenir une organisation s’appuyant sur le « Big Data » ?

On peut retenir quelques éléments structurants pour tirer le meilleur parti de cette nouvelle technologie, basée sur la place centrale des données :

  1. Le Data Operating Model : Un cadre d’exploitation basé sur le rôle central des données au sein des processus décisionnels et des activités courantes est recommandé. Il doit définir les nouveaux rôles et responsabilités autour des données, leur gouvernance, leur traitement.
  2. L’architecture informatique : La pleine utilisation des technologies les plus avancées suppose la mise en place d’architectures informatiques évolutives qui permettant de stocker et analyser d’énormes quantités de données de différentes natures, dont il faut pouvoir extraire des informations utiles afin de générer de la valeur additionnelle pour les activités financières et de gestion des risques, et au final pour l’entreprise.
  3. La culture de l’innovation : Dans un environnement technologique en très forte et très rapide mutation, la compréhension des mouvements à l’œuvre et des opportunités qu’ils recèlent implique de favoriser dans l’organisation l’émergence d’un état d’esprit innovant, qui peut passer par la création de nouveaux rôles et la recherche de nouvelles compétences au sein de l’organisation.

Pour en savoir plus, lire “Mining big data—Financial services CFOs uniquely positioned to tap in“.

Soumettre un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *